Atelier VII : Ciné-femmes - Désir et fantasmes féminins (Zoom)

Atelier VII
Ciné-femmes

Geneviève Morel

Au début des années 70, Lacan avance ses fameuses formules de la sexuation (Encore, p. 73), dont on a retenu que la femme était « pas-toute », qu’il existait chez certains un « pousse-à-la femme », que l’homme était aliéné par une relation totalisante au phallus, que l’hystérique « faisait l’homme » voire était « homosexuelle », qu’il « n’existait pas de rapport sexuel », etc., avec tous les malentendus véhiculés par ces aphorismes provoquants.
Ces formules résultent d’une longue élaboration puisqu’on peut en voir les prémisses dès les années 60 dans les « Propos directifs pour un Congrès sur la sexualité féminine » (Écrits, p. 725) ou dans ses commentaires du cas Dora ou de la jeune homosexuelle de Freud. Bien avant, dans les années trente, la thèse de Lacan portait déjà sur le cas d’une femme, Aimée. Mais ont-elles aussi capté quelque chose de l’air du temps ? Celui de cette évolution de la condition féminine au XXème siècle qui exhalait un parfum de libération ?
Il est certain — et cela a déchaîné bien des passions — que la théorie de la sexualité féminine chez Freud, si inventive soit-elle, doit substantiellement aux préjugés misogynes de son époque. Notons seulement « l’anatomie c’est le destin », ou la fameuse « envie du pénis » qui a prêté à tant d’acerbes commentaires. Si Lacan a critiqué et décisivement réinterprété les thèses freudiennes, inventant une nouvelle théorie de la sexualité, échappe-t-il à son tour au même genre de critique — d’avoir produit une théorie de la féminité influencée par les préjugés de son époque, qui néglige trop, par exemple, le concept de genre ?
L’atelier « Ciné-femmes », consacré cette année au désir et aux fantasmes féminins, se propose d’aborder cette question à partir du commentaire de certains films, suivi d’une discussion avec les participants.
Il se déroulera en visioconférence, chacun (e) ayant préalablement visionné le film choisi, qui sera indiqué à l’avance aux inscrits, avec d’éventuelles références psychanalytiques.

Les jeudis à 20 h 45, les 25 novembre 2021, 27 janvier, 24 mars, 19 mai et 23 juin 2022.
Par visioconférence (Zoom).


Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
TOUT ACCEPTER
TOUT REFUSER
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Functional
Outils utilisés pour vous apporter des fonctionnalités lores de votre navigation, cela peut inclure des fonctions de réseaux sociaux.
AddThis
Accepter
Décliner