Conférence "Grandes références" (Lille)

Savoirs et clinique invite chaque année des psychanalystes de diverses orientations analytiques et des auteurs et chercheurs qui, dans leurs disciplines respectives, nous font part de leurs réflexions. Ces rencontres publiques sont l’occasion d’un large débat.


Notre invité de cette année :

Mardi 13 novembre 2018 à 20 h
Dans le cadre de Citéphilo auditorium de Sciences Po Lille, 9 Rue Auguste Angellier, 59000 Lille
Geneviève Morel
Femmes terroristes : événements intimes et rencontres fatales


À propos de : Terroristes. Les raisons intimes d’un fléau global, Fayard, 2018, de Geneviève Morel
discutant : Frédéric Yvan

 

Y a-t-il une spécificité féminine de l’engagement terroriste? À partir de la lecture d’autobiographies de femmes anarchistes ou terroristes du 20ème siècle, analysées comme des études de cas, et d’entretiens psychanalytiques avec de jeunes djihadistes d’aujourd’hui, on peut mettre en évidence l’articulation, à chaque fois unique, d’événements intimes et de rencontres fatales qui éclaire le mode d’entrée dans le terrorisme et les causes subjectives des passages à l’acte.

Geneviève Morel, psychanalyste à Lille et Paris, est auteure notamment de La loi de la mère - Essai sur le sinthome sexuel, Economica, 2008, L’œuvre de Freud - L’invention de la psychanalyse : Exploration et anthologie, Bréal, 2006, Ambiguités sexuelles – Sexuation et psychose, Economica, 2000, et a dirigé Clinique du suicide, Eres, 2010.

----------------

Samedi 16 mars 2019 de 14 h 30 à 16 h
dans le cadre du séminaire théorique de Frédéric Yvan
Diane Watteau L’intime
de l’enfermement à la dilatation

En écho au grand renfermement foucaldien, nous proposons un nouveau parcours dans le Musée d’Art et d’Histoire de la ville de Saint-Denis (mars-septembre 2019) qui sédimente sa réalité sur l’existence d’un ancien monastère de carmélites. L’hypothèse de Foucault d’un amalgame abusif autour du carcéral, dans l’enfermement de la dérive, mais autant du libertinage, de l’alcoolisme, de la folie que du crime devient le symptôme d’une société qui n’a pas changé dans son désir de «dresser le corps». Les propositions des artistes constituent un commentaire critique sur l’art et la société; elles attestent également de captures irraisonnées de l’esprit et du corps autour de l’hypothèse disciplinaire et du problème du «dehors». À partir d’un corpus d’œuvres élargi, nous nous attarderons sur les alertes qu’elles permettent face à l’abrutissement et l’anesthésie contemporaine: quand le sujet se barre ou quand «le corps se fait lit de l’autre» (Lacan) 2, que deviennent les promesses de l’intime?
(avec Bertille Bak, Taysir Batniji, Claude Lévêque, Vincent Macaigne, Gordon Matta-Clark, Mathieu Pernot, Ernest Pignon-Ernest, Ryan Trecartin).
Diane Watteau
est Maître de conférences en arts plastiques, Paris I, artiste, commissaire d’exposition, critique d’art (AICA), Co-commissaire de l’exposition Enfermement, Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis, avril à septembre 2019 (avec H. Bacquet).

2 Jacques Lacan, «De la psychanalyse dans ses rapports avec la réalité», Scilicet, n° 2, p. 60.



Les conférences de Darian Leader et Diane Watteau ont lieu à la SKEMA Lille, avenue Willy Brandt, 59777 Euralille, métro : Gares. Ouvert au public (10€., TR 5€. pour ceux qui ne sont pas inscrits à Savoirs et clinique).