Séminaire théorique de Franz Kaltenbeck : Le transfert et le temps

Transfert, amour, croyances – le lien à l’autre

Avant de pouvoir parler de sa sexualité, l’enfant éprouve celle-ci comme la sensation étrange et inquiétante d’une jouissance obscure.Et, parfois, il subit la sexualité de la part de l’autre : mots qu’il ne comprend guère ou actes de séduction.Quand la question de la différence sexuelle se pose à lui, ses recherches pour y répondre n’aboutissent pas toujours. C’est de ses proches, de ses semblables voire des médias, que lui viennent des informations sur le sexe, parfois d’une façon obscène.

Il est à vrai dire assez difficile de parler de la sexualité, du sexe et de l’amour. Peu d’auteurs, quelques écrivains, des philosophes, y ont réussi. Il faut avoir cette difficulté en tête pour apprécier le tour de force de Freud. Non seulement il a inventé un dispositif voire un discours pour accueillir un savoir nouveau sur le sexe mais il a aussi donné la parole au sujet tout venant, à l’hystérique de son temps, pour soutenir ce discours et pour produire son savoir inconscient.
Le transfert « met en acte la réalité sexuelle de l’inconscient », enseigne Lacan.  En tant que phénomène, le transfert ne se limite pas au lien entre l’analysant et son analyste car il se manifeste dans beaucoup de relations qu’un sujet peut entretenir avec un autre, pourvu que celui-ci y dispose d’un savoir précieux. Les enseignants (maîtres, professeurs) ou, plus largement, ceux qui transmettent un savoir (chercheurs, artistes) sont investis de sentiments d’amour et de haine de la part de celles et de ceux dont ils ont la charge. Ceux-ci ressentent leurs affects envers ces autorités avec une certaine exaltation et souvent comme une aliénation.

Mais c’est aux psychanalystes qu’il est revenu d’élaborer des théories du transfert à partir de leur praxis. Ayant éprouvé une forte aversion contre la suggestion, qui était l’outil thérapeutique de certains de ses aînés, ainsi Bernheim, Freud reconnaît rapidement dans celle-ci un instrument du pouvoir, que le médecin, se prenant pour un maître, omet d’interroger. Avec son concept du transfert, Freud analyse la suggestion. Il va même plus loin, en critiquant aussi le lien du transfert. Avant de le définir comme un « amour authentique » (echte Liebe), il reconnaît dans le transfert une « fausse liaison » (falsche Verknüpfung) : ses hystériques transfèrent en effet sur lui des sentiments d’amour et de haine qu’elles avaient pour un autre. Lacan nommera ce déplacement une « méprise ». D’autre part, Freud attribue une partie des résistances du sujet aux effets de  transfert : le psychanalyste, investi de l’amour et de la haine, peut devenir un obstacle à l’ouverture de l’inconscient qu’il a cependant provoquée. Pourtant, la cure ne saurait se passer du transfert, celui-ci étant à son principe et lui servant de moteur. Le sujet accède à son inconscient avant et en dehors de l’analyse mais, sans le transfert, la « réalité sexuelle de son inconscient » lui restera inaccessible.

Le transfert, tel qu’il opère dans l’analyse, entretient une relation originelle avec le temps. D’une part, il y a des temps du transfert, des temps d’amour et des temps de haine. D’autre part, le transfert a un commencement, c’est la mise en place du « sujet supposé savoir ». La destitution de celui-ci à la fin de l’analyse signifie-t-elle aussi la clôture du transfert ? Rien n’est moins sûr quand on regarde l’évolution de certains psychanalystes, et pas des moindres ! Il leur arrive de s’être bien séparés de leur propre analyste. Et pourtant, ils règleront pendant longtemps encore leurs comptes avec lui ! Une analyse ne se résout en aucun cas par la « liquidation » du transfert. L’analyse est de l’ordre du fini mais le transfert dépasse cette finitude. Nous essaierons cette année de dire pourquoi. Et comme tous les ans, nous inviterons des participants à intervenir dans notre séminaire.

Le séminaire théorique a lieu le samedi de 14 h 30 à 16 h,
les 19 novembre, 10 décembre 2011, 7 janvier, 31 mars, 14 avril, 12 mai 2012.




Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l\'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
TOUT ACCEPTER
TOUT REFUSER
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Functional
Outils utilisés pour vous apporter des fonctionnalités lores de votre navigation, cela peut inclure des fonctions de réseaux sociaux.
AddThis
Accepter
Décliner