En 1908, Freud écrivit un petit texte intitulé « La morale sexuelle “civilisée” et la maladie nerveuse des temps modernes », véritable brûlot qui anticipait son célèbre Malaise dans la civilisation (1930). Freud y évalue (un mot à la mode aujourd’hui !) les dégâts que cause la civilisation (Kultur est ici le mot de Freud) par les sacrifices qu’elle exige de chacun : névroses engendrées par la répression des pulsions, surtout agressives ; création de « délinquants » qui n’arrivent pas à se conformer aux normes inflexibles de la société, etc. La civilisation entre en conflit avec les aspirations pulsionnelles de l’individu sur deux points : les pulsions sexuelles et l’agressivité, autre nom de la pulsion de mort quand elle est tournée vers l’extérieur. En effet l’individu cherche à s’unir sexuellement dans l’amour et à constituer ainsi une cellule étroite, alors que la civilisation requiert une grande part de cette libido pour la mettre en commun avec les autres dans des foules organisées. D’où une perte de la liberté individuelle. 
Ce sombre constat freudien est-il encore valable aujourd’hui, à l’heure où nos sociétés, toutes tendances politiques confondues, réclament à grands cris un plus de sécurité qui les entraîne fatalement vers un contrôle accru de la santé « mentale » (dès le berceau) et de la sexualité, et vers un débordement sans précédent des prisons ? 
Je reprendrai ces questions d’actualité, en m’appuyant sur la clinique et en lisant Lacan sur la question de l’homosexualité féminine, qui a toujours été hors norme et heurte donc les fondements normatifs de la société : ce qui nous force à une réflexion inédite. En effet, « la jeune homosexuelle » de Freud, analysée en 1920, fut pour Lacan un véritable « cas limite », au sens où elle subvertit ses catégories théoriques et l’oblige à les remanier constamment, de la perversion jusqu’au sinthome, en passant par la définition d’un « désir féminin » et de la jouissance « pastoute ». En suivant ce fil, on peut traverser toute la doctrine sexuelle de Lacan : voici des outils concrets pour penser le malaise sexuel « civilisé » contemporain. 
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l\'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
TOUT ACCEPTER
TOUT REFUSER
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Functional
Outils utilisés pour vous apporter des fonctionnalités lores de votre navigation, cela peut inclure des fonctions de réseaux sociaux.
AddThis
Accepter
Décliner